PORTALEMOTO

motocross attitude

Moto Cross

Le motocross (Voir l'offre) est une discipline sportive qui connaît de plus en plus de déclinaisons. De nouvelles machines ont fait leur apparition, que ce soit en matière de forme, de puissance et d’accessibilité. Ainsi, de nouveaux types de courses ont vu le jour en fonction de ces évolutions. Le dirtbike fait de partie de ces nouveau-nés qui ont fait des émules assez rapidement dans le monde des deux roues.

Un dirtbike c’est quoi ?

Dans le milieu des deux roues, il est aussi appelé pit bike ou mini MX. Il se démarque surtout au niveau de l’aspect extérieur étant donné qu’il a tout d’une moto cross mais en version légèrement plus petite. Ce type de moto est cependant différent des pockets bike. Ces derniers sont des copies conformes de moto de course, tandis que le Pit bike représente un véritable assemblage à partir d’un produit de base.

Origine du Pit Bike

Ce type de moto prend leur origine dans les deux roues qui étaient destinées aux enfants. La base la plus utilisée était le Honda CRF50 au début des années 2000. Ce dernier est une moto fabriquée tout spécialement pour les moins de 10 ans. Pour améliorer ses performances, de jeunes Américains ont greffé dessus des pièces et des équipements de versions plus grandes. A partir de là, les constructeurs se sont tous mis sur ce marché, surtout les entreprises chinoises de Jehjiang.

Particularités du mini MX

Le dirtbike se démarque par quelques caractéristiques essentiellement techniques. Tout d’abord, il doit être de petite taille. Généralement, comme c’est une moto destinée à des enfants de moins de 10 ans, pour être une mini MX, il faudra rester dans ces dimensions. Concernant sa motorisation, il faut garder la proportionnalité avec la taille. Les experts de ce type de mécanisme préconisent le plus souvent des moteurs 4 temps avec une cylindrée comprise entre 50 et 145 cm3. Après, il faudra une moto particulièrement robuste et légère pour pouvoir faire des sauts et atterrir en toute sécurité. Enfin, certains amateurs de ce type de bécane insistent sur le prix. Un Pit bike doit être accessible à tous avec un coût d’entretien assez faible.

Les marques chinoises et les japonaises à l’honneur

Actuellement, dans cette catégorie particulière, ce sont les entreprises chinoises et japonaises qui dominent le marché. Les marques chinoises, comme Loncin ou Jongshen, profitent du fait d’avoir développé des moteurs 4 temps depuis plusieurs dizaines d’années pour produire des motos à des prix plus accessibles. Tandis que les japonaises profitent de leurs expériences dans le domaine de la construction automobile et des deux-roues pour créer des motos performantes et innovantes.

Des compétitions depuis 2005

Depuis 2005, les compétitions de dirtbike se sont développées de manière importante, notamment au niveau mondial. En Europe ou en Australie, mais surtout aux Etats-Unis, les courses sur ce type de bolide sont de plus en plus nombreuses. Les publics de deux-roues sont de plus en plus concernés. La demande sur Internet est même devenue importante avec des sites spécialisés comme dirtbikechannel.com, développé par des amateurs de Pit bike comme Kyle Brothersen.



Information

PORTALEMOTO